Du 8 mars 2013 au 5 janvier 2014

Monet, Renoir... Chagall. Voyages en Méditerranée

 

Dès le 8 mars 2013, les monumentales Carrières de Lumières, aux Baux-de-Provence, présenteront un spectacle inédit intitulé "Monet, Renoir… Chagall. Voyages en Méditerranée". Labellisé Marseille-Provence 2013, ce spectacle mettra le multimédia au service de l’émotion et vous invitera à évoluer librement dans les carrières pour suivre les variations de 16 grands artistes sur le thème de la Méditerranée. Il nous emportera ainsi d’un courant à un autre dans un grand voyage au cœur de la modernité picturale, de l’impressionnisme, au pointillisme et au fauvisme… jusqu’à Chagall.

La Méditerranée, source d’inspiration pour 16 grands peintres

Dès la deuxième moitié du XIXe siècle, nombreux sont les peintres qui ont délaissé Paris et le Nord, attirés par les lumières du Sud, pour s’installer entre la frontière espagnole et la Riviera italienne. Leurs personnalités artistiques se sont révélées au contact des paysages maritimes de la côte méditerranéenne, qu’ils ont dépeints avec une grande diversité de styles.

Après un prologue consacré à Joseph Vernet, le spectacle vous plongera, à travers 7 séquences, au milieu des univers impressionniste avec Monet et Renoir, pointilliste avec Signac et Cross, fauve avec Camoin, Derain, Vlaminck, Friesz, Manguin, Marquet et Valtat… sans oublier Matisse. On y découvrira aussi la palette de couleurs éclatantes déployées par Bonnard et Dufy, pour enfin arriver à l’un des plus grands coloristes de l’art moderne: Chagall. Soit une quinzaine d’artistes, et autant de manières de représenter la Méditerranée et ses lumières extraordinaires.

Synopsis du spectacle

Prologue à Marseille

En hommage à la capitale européenne 2013, le spectacle ouvre sur la peinture de Joseph Vernet (1714-1789) qui nous dévoile le port de Marseille, tel qu’il s’offrait aux yeux du peintre arrivant par la mer au XVIIIe siècle.

L'impressionnisme

Cette séquence introduit Claude Monet (1840-1926) et Auguste Renoir (1841-1919), qui développent sur les bords de Seine cette nouvelle approche de la peinture que l’on nommera l’Impressionnisme.
Renoir s’éloigne un temps de la vie parisienne, des plaisirs simples du moulin de la Galette et des promenades sur les bords de Seine. Entraîné par son ami Renoir, Monet délaisse son jardin de Giverny ou la Côte atlantique, tombant à son tour sous le charme des paysages et jardins de la Riviera.

Les lumières de la Méditerranée

À partir de 1857, le train PLM relie Paris à Marseille en passant par Lyon. Les villages colorés de la côte méditerranéenne deviennent facilement accessibles et émerveillent le Tout-Paris. Attirés par les lumières du littoral, les peintres multiplient les points de vue en Méditerranée. De la frontière espagnole à la Riviera italienne, chacun trouve son lieu d’inspiration et de création : Collioure, L’Estaque, Saint-Tropez, Antibes, Cagnes, Bordighera… Là, les artistes développent une palette chromatique d’une grande richesse et participent à la modernité picturale.

Participant à la modernité picturale par leur touche pointilliste ou "néo-impressionniste", Henri-Edmond Cross (1856-1910) et Paul Signac (1863-1935) opèrent un véritable changement pictural en créant des mélanges optiques éclatants. En petits points toujours plus colorés, la mer est souvent chez Signac indissociable des bateaux qu’elle berce tandis qu’elle s’intègre, chez Cross, dans des paysages bucoliques.
Les toiles impressionnistes, pointillistes, cubistes révèlent la richesse de cette période de la peinture en France.

Les fauves

C’est une véritable révolution de la couleur qui trouve son apogée avec le fauvisme. Venant pour la plupart du nord de la France et de l’Europe, les peintres Charles Camoin (1879-1965), André Derain (1880-1954), Maurice de Vlaminck (1876-1958), Othon Friesz (1879-1949), Henri Manguin (1874-1949), Albert Marquet (1875-1947), Louis Valtat (1869-1952) sont à leur tour séduits par le climat et les contrastes entre éclat et douceur qu’offre la Méditerranée.

Henri Matisse (1869-1954) est reconnu comme étant à l’origine du mouvement fauve. En 1904, il passe ses vacances à Saint-Tropez. C’est pour lui une révélation. "Je ne songeais plus qu’à faire chanter mes couleurs sans tenir compte de toutes les règles et interdictions… entrer directement dans l’arabesque avec la couleur", raconte-t-il.

Bonnard

C’est dans son environnement quotidien que Pierre Bonnard (1867-1947) puise toute son inspiration. Ses maisons de villégiature sont l’objet de plusieurs de ses tableaux et le Midi devient son lieu de prédilection. C’est ainsi qu’il imprègne ses toiles d’une lumière à la fois diffuse et éclatante.

Dufy

Raoul Dufy (1877-1953), surnommé "l’enchanteur", est le peintre de la joie et du bonheur ; le peintre de la "lumière-couleur" ainsi qu’il le disait lui-même. Coloriste merveilleux, il sature et fait exploser la toile par l’intensité de ses étonnants bleus, verts, jaunes et violets. Concerts, courses hippiques, régates… la vie mondaine s’évapore dans ses touches de couleurs, qu’il dissocie audacieusement de son dessin.

Chagall

C’est également dans le Sud de la France, à Saint-Paul-de-Vence, que Chagall (1887-1985) s’établit dans les dernières années de sa vie. Chez ce peintre à l’œuvre singulière où chaque toile apparait comme un rêve éveillé, onirique et chatoyant, la couleur est une composante essentielle. Le couple d’amants, toutes les figures si chères à l’artiste évoluent dans ce bleu évocateur de la Méditerranée mais tellement propre à Chagall. "Si toute la vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d’amour et d’espoir", écrivait-il.

 

Les réalisateurs

Pour réaliser cet ambitieux spectacle, Culturespaces s’appuie à nouveau sur le talent et la maîtrise de Gianfranco Iannuzzi avec Massimiliano Siccardi et Renato Gatto. Ensemble, ils conçoivent des spectacles son et lumière sur-mesure, adaptés aux particularités et aux dimensions extraordinaires des carrières, avec des parois allant jusqu’à 14 mètres de haut. Ils travaillent à partir de milliers d’images qu’ils décomposent et recomposent pour les mettre en mouvement. C’est ainsi qu’ils nous raconteront l’histoire de Monet, Renoir, Chagall..., d’après un scénario parcourant les rives de la Méditerranée, à la rencontre des grands peintres de l’art moderne qu’elle a fascinés.